Comment se calculent les cotes sur une compétition de foot?

La cote proposée par votre opérateur sur un évènement d’un match de foot (victoire, défaite, match nul, nombre de buts marqués…) est le reflet de la probabilité attachée à cet évènement.

En prenant un exemple sur le pari: ‘Vainqueur de la Coupe de la Ligue, nous allons voir que le calcul de cette cote dépend non seulement de cette probabilité, mais également de paramètres beaucoup plus complexes, comme le taux de retour aux joueurs ou la nécessité d’offrir un pari comparable à ce qu’offre la concurrence.

.

Une cote se calcule, en théorie, à partir de la probabilité d’occurrence d’un évènement

Sur le papier, tout est simple : la cote brute (C) est tout simplement l’inverse de la probabilité (P) :

C= 1/P
Plus la chance de gagner d’une équipe est forte, plus sa cote sera faible:

  • Si la probabilité de gagner est de 100% , sa cote sera de 1/100%= 1
  • Si sa probabilité de gagner est de 0%, sa cote sera infiniment grande : 1/0 = infini

Prenons l’exemple d’un pari ‘Vainqueur de la Coupe de la Ligue’ sur le match de foot : PSG-OL. Supposons que les 2 équipes aient les mêmes chances de gagner, soit 50% de probabilité chacune. Dans ce cas, leurs cotes (brutes) respectives devraient être de : 1/50% = 2.

Regardons maintenant les cotes que nous propose Bwin sur le pari ‘Vainqueur du Trophée’: 

Cotes de Bwin sur le vainqueur de la Coupe de la Ligue (PSG- OL)

Bwin : les cotes de l’opérateur Bwin sur le vainqueur de la Coupe de la Ligue (match PSG – OL)

Si nous prenons l’inverse de ces 2 cotes (87% et 21% respectivement) et si nous les additionnons nous trouvons 108%. Ce chiffre étant supérieur à 100% indique que le bookmaker Bwin a prélevé une taxe sur l’ensemble des paris sur ce match de foot PSG-OL avant de restituer les mises aux gagnants.

Ce pourcentage des mises restitué aux gagnants, appelé ‘Taux de restitution aux joueurs’ (TRJ ou encore ‘Payout’ en anglais) se calcule en prenant l’inverse de la somme des inverses des cotes.

Pour cette finale de la Coupe de la Ligue, le taux de restitution aux joueurs offert par Bwin est donc de : 1/108% = 93%.

Ou sont passés les 7% manquants me direz-vous ? Eh bien, avec cette taxe Bwin paiera les redevances à l’état et financera ses propres frais de fonctionnement.

Info: à noter que sur ce match PSG-OL, ce Payout de 93% est particulièrement généreux pour les parieurs. En effet, en France, ce taux imposé par l’ARJEL (l’organisme de contrôle des jeux en ligne) est de 85% en moyenne.

Comment calculer la probabilité réelle à partir des cotes d’un match de foot?

Revenons à notre match : PSG-OL en Coupe de la Ligue.

L’inverse des 2 cotes (87% et 21% respectivement) ne sont donc pas les probabilités réelles associées à une victoire du PSG et de l’Olympique Lyonnais. La faute à cette inévitable taxe !

Si nous appelons (Payout) le taux de restitution aux joueurs, la probabilité réelle (Pr) associé à une cote ( C ) se calcule avec la formule :

Pr = (1/C)*Payout

  • La probabilité réelle du PSG de gagner ce match sera donc de : (1/1,15)*93% = 81 %
  • La probabilité réelle de l’OL de gagner ce match sera donc de : (1/4,8)*93% = 19 %

Cette fois, si nous ajoutons les probabilités (81% et 19%) nous trouvons bien 100%

Comment font les bookmakers pour calculer les cotes d’un match de foot ?

Tout d’abord, les opérateurs utilisent des outils informatiques complexes pour calculer les probabilités de gagner/perdre ou de match nul entre les 2 équipes. Ils utilisent les résultats des matches précédents avec une pondération qui augmente avec la proximité des dernières rencontres. Des ajustements sont faits pour tenir compte des évènements les plus récents: blessure éventuelle d’un joueur, résultats des autres matches,.. Pendant la rencontre (pour l’estimation des cotes en direct), ces variations sont très rapides et dépendent de l’évolution du match : pourcentage de possession de balle, cartons jaunes ou rouges, buts tentés ou inscrits,…

Ces estimations de probabilités brutes étant faites, le bookmaker détermine le Payout qu’il va appliquer sur chaque pari de chaque rencontre. S’il a été trop généreux sur des paris ou matchs précédents, il devra diminuer ce taux de restitution, de façon à atteindre le taux moyen de 85%, imposé en France par l’ARJEL. D’où l’intérêt de calculer systématiquement ce taux de restitution avant de parier !

Ayant déterminé ses probabilités et son payout, le bookmaker peut donc en déduire les cotes à offrir à ses joueurs. Mais avant, il doit s’assurer que ses concurrents n’offrent pas des cotes trop éloignées de celles qu’il propose. De nouveaux ajustements peuvent donc se produire pour corriger des écarts trop flagrants, les bookmakers souhaitant éradiquer avant tout les Surebets inter-opérateurs.

Voilà, avec ces formules de calcul de cotes et de probabilités associées, vous disposez des mêmes armes que les bookmakers pour déterminer les chances réelles de gagner de telle ou telle équipe de foot. Il ne vous reste plus qu’à identifier les valuebets disponibles et à choisir l’opérateur qui offre la meilleure cote sur le match sur lequel vous voulez parier.

Meilleures cotes, vidéos en streaming et bonus retirable

WinamaxTv propose désormais des vidéos en streaming de nombreux championnats de foot européens : Belgique, Pays-Bas, Russie,… mais également  la NHL, la MLS et de nombreux tournois de tennis ATP et WTA. Si l’on ajoute à cela des cotes qui sont en moyenne supérieures à la compétition et un bonus de 100€ que l’on peut retirer sans condition, alors Winamax.fr vaut la peine d’être essayé et adopté pour vos paris sur le foot et autres compétitions sportives.

Visitez: Winamax.fr