Quelle est la formule de calcul d’un Surebet (Arbitrage) au foot ?

Aux paris sur le foot, placer un surebet (arbitrage en français) consiste en engager un ensemble de paris élémentaires (3 par exemple sur un 1N2), chez plusieurs bookmakers, de façon à gagner dans tous les cas de figures.

Voyons quelles sont les conditions à réaliser pour réussir cet arbitrage et quelles sont les formules pour calculer les mises et les gains correspondant à ce Surebet?
.

La formule de calcul du Surebet sur le pari simple 1N2 au foot

Comme son nom anglais l’indique, le ‘Sure bet’ est un pari qui est assuré d’être gagnant dans tous les cas. Prenons l’exemple d’un pari simple 1N2 au football, pari comportant 3 évènements possibles :

  • victoire de l’équipe qui reçoit à domicile
  • match nul entre les 2 protagonistes
  • victoire de l’équipe qui joue en extérieur

Associons les 3 cotes suivantes : (C-domicile, C-nul, C-extérieur) à ces 3 évènements.

En comparant les cotes des bookmakers, si vous arrivez à trouver 3 valeurs qui vérifient la formule suivante :

1/C-domicile + 1/C-nul + 1/C-extérieur <1 ,

alors vous êtes en situation de Surebet.

Ou pour parler plus clairement et pour généraliser:

“Il y a surebet sur un pari comportant ‘n’ évènements quand la somme des inverses des cotes de ces ‘n’ évènements est inférieure à l’unité.”

Exemple avec PSG-Monaco :

Sur un match de Ligue 1, PSG-Monaco, on relève chez les 3 opérateurs : PMU, Betclic et Bwin, les cotes suivantes :

PSG 1,8 au PMU
Nul 4,2 chez Betclic
Monaco 5,5 chez Bwin

La somme des inverses des cotes donnent : 1/1,8+1/4,2+1/5,5 = 0,975, somme inférieure à 1, donc on a bien affaire à un Surebet

Combien miser sur chacune des cotes d’un Surebet en 1N2

Revenons à notre formule ci-dessus avec les 3 cotes du 1N2 : C-domicile, C-nul, C-extérieur

Pour déterminer combien miser sur ces 3 cotes (sachant que le montant à miser ne sera pas identique sur les trois) , il faut commencer par fixer un montant total à ne pas dépasser. Et pour cela on part du gain du Surebet que nous appellerons : Gain-Surebet

Pour être sûr de gagner, dans tous les cas ce Gain-Surebet, il conviendra de miser :

  • (1/C-domicile)* Gain-Surebet sur la cote de l’équipe qui joue à domicile
  • (1/C-nul)* Gain-Surebet sur la cote du Nul
  • (1/C-extérieur)* Gain-Surebet sur la cote de l’équipe qui joue en extérieur.

Nous appellerons : ‘Mise-totale’ la somme de ces 3 mises.

Revenons à notre exemple PSG-Monaco :

Si nous disposons de 100€ maximum pour parier, notre Gain-Surebet sera donc fixé à 100€.

Le montant des 3 mises est donc de :

1/1,8 = 55,56 à miser sur le PSG au PMU
1/4,2 = 23,81 à miser sur le Nul chez Betclic
1/5,5 = 18,18 à miser sur Monaco chez Bwin

A noter que notre Mise-totale est de 97,55€, ce qui est inférieur aux 100€ max dont nous disposions pour parier : jusqu’ici tout va bien !

Quel bénéfice peut-on faire avec un Surebet sur le foot ?

Le bénéfice du Surebet se calcule avec la formule :

Bénéfice-Surbet = Gain-Surebet – Mise-totale

ou encore :

Bénéfice-Surbet = Gain-Surebet * [ 1 – (1/C-domicile + 1/C-nul + 1/C-extérieur)]

Exemple avec PSG-Monaco :

Quel que soit le résultat de la rencontre (victoire du PSG, victoire de Monaco ou match nul), nous gagnerons 100€ (vous pouvez faire le calcul en multipliant les mises calculées ci-dessus par leurs cotes correspondantes : dans tous les cas on trouve bien 100€ : Ouf !).

Comme notre mise totale a été de 97,55€, le bénéfice de notre Surebet est donc de :

100-97,55= 2,45€.

2,45€ de bénéfice pour 97,55€ de mise, cela ne fait que du 2,51% de rendement ! Cela n’est pas beaucoup, nous direz-vous ? Oui, mais c’est (supposé être) sûr à 100%.

Comment trouver des surebets sur les paris d’avant matches au foot ?

Bien évidemment, vous ne trouverez jamais (absolument jamais !) ces 3 cotes chez le même bookmaker. En effet, si un opérateur offrait par mégarde une telle possibilité à ses clients, il mettrait la clé sous la porte instantanément !

Pour trouver un Surebet d’avant match sur un 1N2, il faut donc au moins 2 opérateurs et parfois 3 (comme pour notre exemple PSG-Monaco). Il devient vite fastidieux de parcourir les cotes des bookmakers et de repérer celles qui pourraient répondre à la formule cité précédemment. Des services payants existent sur Internet, mais nous allons voir qu’il est dangereux de se lancer dans cette pratique !

Pourquoi les Surebets d’avant-match sont-ils risqués ?

Cela peut paraitre surprenant de poser cette question dans la mesure ou un Surebet est sûr d’être gagné (par définition !)?

Oui, mais voilà, en pratique il n’est pas facile de gagner un Surebet car :

  • son occurrence est rare et toujours limitée dans le temps. Via des outils d’analyse et de corrélation de plus en plus sophistiqués, les bookmakers se surveillent mutuellement : il n’y a rien de mal à cela dans la mesure ou toutes les cotes émises sont publiques. Si une situation de Surebet est détectée par ces outils, les opérateurs ajustent leurs offres le plus rapidement possible pour faire disparaitre, en quelques minutes, l’arbitrage correspondant.
  • les règles d’abandon ne sont pas forcément les mêmes entre les bookmakers. Au dénouement du pari (lorsque le résultat est connu), si un seul des bookmakers (parmi les 2 ou 3 de votre sélection) annule l’un des paris, vous vous retrouvez avec une perte quasi certaine.
  • les sommes à engager sur un Surebet sont énormes pour espérer engranger des profits corrects. En effet, il est très rare de trouver des Surebets dont le rendement est supérieur à quelques %. Il faut donc engager des sommes importantes et disposer de ces sommes sur les comptes de 2 ou 3 bookmakers.
  • le timing est fondamental sous peine de forte frustration. Comme ces Surebets sont éphémères par nature, il convient d’aller vite pour engager les mises correspondantes chez les divers bookmakers. Si vous venez d’engager votre 1er pari et que le Surebet disparait avant que vous ayez eu le temps de placer votre 2ème et 3ème pari, vous êtes marron !

Est-ce à dire que l’on doit laisser tomber la recherche de Surebet ?

Non, mais il convient d’être prudent sur ces procédés qui s’apparentent plutôt à des techniques de boursicotage qu’à des paris sur le foot.

Par contre si vous avez lu cet article dans son intégralité, vous n’avez pas perdu votre temps car, il est très important de connaitre le fonctionnement du Surebet et sa formule de calcul qui va nous servir pour une variante qui est beaucoup plus facile à maitriser, le ‘Surebet en live’. Cette variante, encore appelé ‘arbitrage en direct’ est tout simplement le Graal du parieur, auquel nous avons consacré un article très détaillé.

Quel site pour parier sur le football européen?

Pour parier sur le football, il n’y a pas mieux que le PMU, l’opérateur historique, dont la réputation n’est plus à faire. Doté d’un fonctionnement irréprochable, le site PMU.fr s’est imposé comme l’un des meilleurs d’Europe. De plus, son TRJ moyen est excellent et son bonus de bienvenue, généralement de 170€, voire plus pour certains évènements, est bien souvent en tête des offres du marché.

Visitez: Pmu.fr