L’histoire de la Ligue des Champions (LDC)

La formidable histoire de la Ligue des Champion (LDC ou C1) à vue le jour en 1955 avec 16 clubs partants et s’appelait alors la ’Coupe des Clubs Champions Européens’. Rebaptisée ‘Ligue des Champions’ en 1992, son format a fréquemment évolué pour arriver de nos jours à 76 clubs partants, parmi lesquels 32 équipes disputent la phase de poule.

Voyons le détail de l’évolution de la LDC au cours du temps.
.

La genèse de la LDC avec la création de la ‘Coupe des Clubs Champions Européens’ en 1955

C’est à un journal, le quotidien sportif “L’Équipe” et en particulier à un couple de journalistes Gabriel Hanot et Jacques Ferran que l’on attribue les origines de la plus prestigieuse compétition inter-club européenne.

A cette époque (Mars 1955), l’UEFA vient tout juste de déposer ses statuts à Vienne et commence à réfléchir à une compétition européenne de sélections nationales.

De son côté le quotidien parisien milite, dans ses colonnes, pour une Coupe d’Europe des Clubs. En effet, en cette fin de 1954, le club anglais de Wolverhampton vient de remporter 2 matches décisifs contre le Honvéd de Budapest, puis contre le Spartak de Moscou. Il n’en faut pas plus au Daily Mail pour proclamer haut et fort que les Wolves sont les ‘champions du monde’, ni plus ni moins !!!

Nos journalistes sportifs parisiens précédemment cités s’insurgent contre cette arrogance anglaise et font valoir que d’autres clubs européens (Real, Milan AC,..) sont tout aussi performants que le club britannique. La mayonnaise commence à monter (ainsi que les ventes du journal !) et ‘L’équipe’ rédige un avant-projet de règlement.

Après quelques hésitations, la FIFA donne finalement sont autorisation à la tenue d’une telle compétition à condition que cela soit l’UEFA qui en assure l’organisation.

Avec 16 clubs partants (sans les anglais qui ont déclinés !), le premier match de la Coupe des clubs champions européens (CCC) voit le jour à Lisbonne. Il oppose le Sporting Portugal et le Partizan Belgrade devant 30 000 spectateurs enthousiastes : l’histoire de la Ligue des Champions vient de commencer !

La domination ibérique (Real puis Benfica) de 1956 à 1961

En remportant le 1er titre de Champion d’Europe en 1956, au détriment du Stade de Reims (score de 4-3), la Maison Blanche marque les esprits et conservera son titre européen 5 années durant. Les champenois en feront les frais une nouvelle fois en 1959 en s’inclinant en finale au profit des madrilènes, cette fois sur le score de 2-0.

Puis c’est au tour des portugais de Benfica Lisbonne de prendre le lead européen 2 années consécutives, en éliminant en finale le FC Barcelone (1961), puis le Real (1962).

L’entrée des clubs milanais (AC puis Inter) dans la dance européenne (1963-1965)

En 1963, la péninsule ibérique lève le pied et permet aux équipes milanaises de s’exprimer sur la scène européenne. C’est le Milan AC qui ouvre le bal, en éliminant Benfica (1963), avant de laisser sa place à son voisin, l’Inter Milan qui réalisera un beau doublet, toujours contre des équipes ibériques : le Real en 1964 et Benfica en 1965.

Le réveil tardif et timide des clubs britanniques : Celtic puis MU (1967- 1968)

Après avoir boudé la 1er compétition 1955-1956, les britanniques finiront par rejoindre la Coupe des clubs champions européens. Mais il faudra attendre 1967 pour voir le club écossais du Celtic Glasgow s’imposer au détriment de l’Inter Milan. L’année suivante (1968), c’est au tour de Manchester United de l’emporter face au Benfica.

L’envolée néerlandaise (1970-1973)

Finaliste en 1969 au profit du Milan AC, la performance de l’Ajax d’Amsterdam préfigure l’éveil footballistique du peuple néerlandais. En 1970, c’est le Feyenoord Rotterdam qui est sacré Champion d’Europe au détriment du Celtic Glasgow. Puis l’Ajax remportera la compétition 3 années consécutives, contre le Panathinaïkos (1971), contre l’Inter Milan (1972) et enfin contre la Juve (1973).

Nouveau triplé, mais allemand cette fois, avec le Bayern (1974-1976)

Après la suprématie néerlandaise, voici que se profile, la 1er incursion allemande après la très lointaine finale de 1960 perdue par le Eintracht Francfort au profit du Real. Grace à ses cadres talentueux (Franz Beckenbauer, Gerd Müller, ..) l’équipe nationale de la RFA rayonne alors dans les compétions internationales : championne d’Europe en 1972 et championne du Monde en 1974. Cette même année, le club bavarois remporte son 1er trophée européen lors d’une finale rejouée le surlendemain contre l’Atlético de Madrid (pour cause d’égalité, les tirs au buts n’étant pas encore en vigueur !). Le Bayern remettra le couvert en 1975 (au détriment de Leeds United), puis en 1976 contre l’AS Saint-Etienne (finale perdu par les Verts sur le score de 1 à 0).

L’écrasante suprématie des clubs anglais (1977-1985) avec l’arrêt brutal suite au drame du Heysel (1985)

C’est Liverpool FC qui inaugure en 1977 cette longue séquence de suprématie anglaise. Les Reds s’imposeront à 4 reprises, contre le Borussia (1977), contre le FC Bruges (1978), contre le Real (1981) et contre l’AS Rome (1984) avant de s’incliner en finale contre la Juve en 1985(*) et de clôturer ce cycle prolifique. Dans les intervalles, c’est Nottingham Forest qui prend la relève, en 1979 contre Malmö et en 1980 contre Hambourg. En 1982, c’est le petit club anglais d’Aston Villa qui vient à la rescousse et arrive à se défaire du Bayern. Le seul intermède de cet ADN anglais a lieu en 1983, avec Hambourg qui l’emportera sur la Juventus.

(*) A noter le terrible accident du Heysel survenu en 1985 dans une bousculade avant le coup d’envoi de la finale Liverpool – Juventus. Pas moins de 39 personnes périront dans ce drame qui marquera un coup d’arrêt brutal à la suprématie d’outre-manche, les clubs anglais étant bannis de toute compétition européenne pendant 5 ans, Liverpool écopant, quant à lui, d’une interdiction à perpétuité.

La Coupe des Champions après le drame du Heysel (1986 – 1991)

Le traumatisme engendré par le drame du Heysel a littéralement bousculé la hiérarchie footballistique européenne. Plus de clubs anglais et pour cause, mais les challengers immédiats ne profitent pas de cette absence forcée. C’est ainsi que l’on voit émerger des clubs comme le Steaua Bucarest (champion 1986), le FC Porto (champion 1987), le PSV Eindhoven (champion 1988) ou l’Etoile Rouge de Belgrade (champion 1991) qui vient à bout de l’OM sur le score de 5 à 3 après la séquence des tirs au buts. Dans cette séquence ‘british free’, seul le Milan AC tire son épingle du jeu en soulevant le trophée 2 années consécutives, en 1989 et 1990.

L’année 1991 marque également l’abandon du format par élimination directe (la fin de l’histoire pour la ‘Coupe des Clubs Champions Européens’ ) et ouvre la voie à l’organisation de la future Ligue des Champions (incluant une phase de poules).

La Ligue des Champions voit le jour lors de la saison 1992-1993 avec un nouveau format

Dès la saison 1991-1992, l’UEFA inaugure une nouvelle formule en mettant en place une phase de poules après les 8èmes de finales. C’est le FC Barcelone qui remporte en 1992 (contre la Sampdoria de Gênes) ce dernier opus de la “Coupe des clubs champions européens”.

Avec la saison 1992-1993, place au nouveau format de la compétition qui prend le nom de Champions League (ou Ligue des Champions en français).

Et à tout seigneur tout honneur, c’est un club français, l’OM (*) qui remporte ce premier épisode de la LDC, en s’imposant sur le score de 1-0 (grâce à une tête magnifique de Basile Boli !) face à l’AC Milan.

(*) Note : A ce jour, un seul club français ( l’OM) est arrivé à remporter ce prestigieux trophée européen. Le PSG est l’unique prétendant crédible à une éventuelle succession phocéenne.

Le format de la nouvelle Ligue des Champions continuera à évoluer au cours des années pour passer d’une phase de groupes à 8 équipes (1992), à 16 équipes (1994), à 24 équipes (1997) avant d’atteindre, en 1999, les 32 équipes du format actuel.

.
N0 Année Club champion Pays Club finaliste Score Conditions
Coupe des Clubs Champions
1 1956 Real Madrid (1) Espagne (1) Stade de Reims 4 – 3
2 1957 Real Madrid (2) Espagne (2) Fiorentina 2 – 0
3 1958 Real Madrid (3) Espagne (3) AC Milan 3 – 2 a.p.
4 1959 Real Madrid (4) Espagne (4) Stade de Reims 2 – 0
5 1960 Real Madrid (5) Espagne (5) Eintracht Francfort 7 – 3
6 1961 Benfica (1) Portugal (1) FC Barcelone 3 – 2
7 1962 Benfica (2) Portugal (2) Real Madrid CF 5 – 3
8 1963 AC Milan (1) Italie (1) Benfica 2 – 1
9 1964 Inter Milan (1) Italie (2) Real Madrid CF 3 – 1
10 1965 Inter Milan (2) Italie (3) Benfica 1 – 0
11 1966 Real Madrid CF (6) Espagne (6) Partizan Belgrade 2 – 1
12 1967 Celtic Glasgow (1) Écosse (1) Inter Milan 2 – 1
13 1968 Manchester United (1) Angleterre (1) Benfica 4 – 1 a.p.
14 1969 AC Milan (2) Italie (4) Ajax Amsterdam 4 – 1
15 1970 Feyenoord Rotterdam(1) Pays-Bas (1) Celtic Glasgow 2 – 1 a.p.
16 1971 Ajax Amsterdam (1) Pays-Bas (2) Panathinaïkos 2 – 0
17 1972 Ajax Amsterdam (2) Pays-Bas (3) Inter Milan 2 – 0
18 1973 Ajax Amsterdam (3) Pays-Bas (4) Juventus FC 1 – 0
19 1974 Bayern Munich (1) Allemagne (1) Atlético de Madrid 4 – 0 Match rejoué
20 1975 Bayern Munich (2) Allemagne (2) Leeds United FC 2 – 0
21 1976 Bayern Munich (3) Allemagne (3) AS Saint-Étienne 1 – 0
22 1977 Liverpool FC (1) Angleterre (2) Borussia Möncheng. 3 – 1
23 1978 Liverpool FC (2) Angleterre (3) FC Bruges 1 – 0
24 1979 Nottingham Forest (1) Angleterre (4) Malmö FF 1 – 0
25 1980 Nottingham Forest (2) Angleterre (5) Hambourg SV 1 – 0
26 1981 Liverpool FC (3) Angleterre (6) Real Madrid CF 1 – 0
27 1982 Aston Villa FC (1) Angleterre (7) Bayern Munich 1 – 0
28 1983 Hambourg SV (1) Allemagne (4) Juventus FC 1 – 0
29 1984 Liverpool FC (4) Angleterre (8) AS Rome 1 – 1 4 – 2 t.a.b.
30 1985 Juventus FC (1) Italie (5) Liverpool FC 1 – 0 Heysel
31 1986 Steaua Bucarest (1) Roumanie (1) FC Barcelone 0 – 0 2 – 0 t.a.b.
32 1987 FC Porto (1) Portugal (3) Bayern Munich 2 – 1
33 1988 PSV Eindhoven (1) Pays-Bas (5) Benfica 0 – 0 6 – 5 t.a.b.
34 1989 AC Milan (3) Italie (6) Steaua Bucarest 4 – 0
35 1990 AC Milan (4) Italie (7) Benfica 1 – 0
36 1991 Étoile rouge Belgrade(1) Yougoslavie (1) O.M. 0 – 0 5 – 3 t.a.b.
37 1992 FC Barcelone (1) Espagne (7) UC Sampdoria 1 – 0 a.p.
Ligue des champions de l’UEFA
38 1993 O.M. (1) France (1) AC Milan 1 – 0
39 1994 AC Milan (5) Italie (8) FC Barcelone 4 – 0
40 1995 Ajax Amsterdam (4) Pays-Bas (6) AC Milan 1 – 0
41 1996 Juventus FC (2) Italie (9) Ajax Amsterdam 1 – 1 4 – 2 t.a.b.
42 1997 Borussia Dortmund (1) Allemagne (5) Juventus FC 3 – 1
43 1998 Real Madrid CF (7) Espagne (8) Juventus FC 1 – 0
44 1999 Manchester United (2) Angleterre (9) Bayern Munich 2 – 1
45 2000 Real Madrid CF (8) Espagne (9) Valence CF 3 – 0
46 2001 Bayern Munich (4) Allemagne (6) Valence CF 1 – 1 5 – 4 t.a.b.
47 2002 Real Madrid CF (9) Espagne (10) Bayer Leverkusen 2 – 1
48 2003 AC Milan (6) Italie (10) Juventus FC 0 – 0 3 – 2 t.a.b.
49 2004 FC Porto (2) Portugal (4) AS Monaco 3 – 0
50 2005 Liverpool FC (5) Angleterre (10) AC Milan 3 – 3 3 – 2 t.a.b.
51 2006 FC Barcelone (2) Espagne (11) Arsenal FC 2 – 1
52 2007 AC Milan (7) Italie (11) Liverpool FC 2 – 1
53 2008 Manchester United (3) Angleterre (11) Chelsea FC 1 – 1 6 – 5 t.a.b.
54 2009 FC Barcelone (3) Espagne (12) Manchester United 2 – 0
55 2010 Inter Milan (3) Italie (12) Bayern Munich 2 – 0
56 2011 FC Barcelone (4) Espagne (13) Manchester United 3 – 1
57 2012 Chelsea FC (1) Angleterre (12) Bayern Munich 1 – 1 4 – 3 t.a.b.
58 2013 Bayern Munich (5) Allemagne (7) Borussia Dortmund 2 – 1
59 2014 Real Madrid CF (10) Espagne (14) Atletico Madrid 4 – 1 a.p.
60 2015

 

Comme le montre le tableau ci-après, depuis le doublet du Milan AC (1989- 1990), aucun club européen n’est parvenu à enchainer 2 victoires consécutives en Ligue des Champions.La grande histoire de cette prestigieuse compétition footballistique européenne continue de s’inscrire, année après année, grâce aux 76 clubs partants, parmi lesquels 32 seront qualifiés pour disputer la phase de groupe. Voilà des opportunités gigantesques pour parier sur les matches de cette Ligue des Champions qui reste la compétition sportive annuelle la plus regardée dans le monde.

Dans la cadre de la Ligue des Champions, profitez des bonus offerts par les opérateurs de paris sportifs en vous reportant à la rubrique ‘Offre Bonus‘ de notre tableau ci-après. Et pariez sur l’équipe de votre choix (les meilleurs cotes sont affichées en couleur rouge)

Quel site pour parier en direct et voir des vidéos en streaming?

Précurseur des paris en direct, l’opérateur Bwin dispose d’une offre inégalée de matchs en streaming vidéo que vous pouvez regarder gratuitement en multiplex. Ses cotes sont particulièrement performantes sur les paris de type ‘score exact’, ‘écarts de buts‘ ou encore ‘nombre total de buts marqués‘. Qui plus est, son bonus de bienvenue de 100€ en cash est devenu retirable: Bravo Bwin!

Visitez: Bwin.fr