Les victoires et résultats des clubs de foot français en Ligue des Champions.

Les clubs français se sont rarement illustrés dans l’histoire de la C1, que ce soit dans la version d’origine de 1955 qui avait pour nom ’Coupe des Clubs Champions Européens’(CCC) ou dans la version plus récente de ‘Ligue des Champions’ (LDC) qui a vu le jour en 1992. En 59 compétitions, seuls 4 clubs : Reims (1956 et 1959), Saint-Etienne (1976), OM (1991) et Monaco (2004) sont parvenus en finale, les phocéens ayant néanmoins sauvés l’honneur en remportant le seul et unique trophée tricolore, acquis en 1993 au détriment du Milan AC. Voyons les résultats de ces clubs français en LDC, résultats classé par ordre chronologique.
.

1956 : Stade de Reims: finaliste de la 1er ’Coupe des Clubs Champions Européens’

En Septembre 1955 débute la première compétition européenne de foot, compétition qui allait devenir plus tard la LDC. Seize équipes sont conviées à participer, parmi lesquelles on trouve 7 champions en titre de leur propre pays. Dans la liste des 16 partants ne figurent pas d’équipe britannique, la Fédération anglaise de foot ayant refusé à Chelsea de participer.

Après avoir éliminé en demi le Hibernian FC (score cumulé : 3-0), le Stade de Reims, dynamisé par son célèbre milieu offensif : Raymond Kopa, doit malheureusement s’incliner en finale contre le Real au Parc des Princes sur le score de 4 à 3. Pas rancunié, celui qui remportera plus tard (1958) le premier ballon d’or français, rejoindra le club madrilène quelques semaines à peine après sa défaite au Parc.

1959 : Stade de Reims: à nouveau finaliste de la CCC contre le Real

Quatre ans après la 1er finale champenoise, on rejoue la même séquence. En 1959, les 16 équipes participantes de la CCC sont devenues 28, mais les 2 équipes finalistes sont toujours le Real et le Stade de Reims. Tous les français rêvent d’une revanche, mais Kopa est maintenant en face et l’ex champenois vient de remporter avec son équipe le trophée européen des 2 dernières saisons.

Malgré une prestation discrète du plus célèbre des fils d’immigrés polonais de l’époque, le Real remportera à Stuttgart la Coupe d’Europe, une 4éme fois consécutive, au détriment d’un Stade de Reims qui n’a pourtant pas démérité (score de 2 à 0). En lot de consolation, les champenois retrouveront leur Kopa qui a décidé de rentrer en France après ses 4 ans d’exil à Madrid.

1976 : Les Verts de l’AS Saint Etienne perdent en finale contre le Bayern

En 1976, la Coupe des clubs champions européens comporte désormais 32 équipes participantes. A l’Hampden Park de Glasgow (Écosse), les Verts se font sortir par le Bayern de Franz Beckenbauer sur le score de 1 à 0. Avec ce trophée, les bavarois remportent leur 3éme titre européen d’affilé, un exploit qui n’a pas réitéré à ce jour.

A noter que l’année 1976 était la 1er année du nouveau règlement concernant les modalités en cas d’égalité : l’UEFA abandonnait alors la finale rejouée le surlendemain au profit de l’épreuve des tirs aux buts.

1991 : L’OM de Tapie est défaite en finale par l’Etoile Rouge de Belgrade

Avec les années Tapie, l’OM se muscle pour essayer d’accrocher l’Europe. C’est l’époque des grandes ambitions phocéennes avec l’arrivée en 1991 sur la Canebière du coach belge Raymond Goethals. Après avoir éliminés le Milan AC en ¼, , les coéquipiers de Jean-Pierre Papin ne font qu’une bouchée du Spartak Moscou en ½ finale (score cumulé de 5-2) et se retrouvent ultra-favori en finale à Bari (Italie) face à l’Etoile rouge de Belgrade. Malgré la performance des cadors de l’époque : JPP, Pelé, Waddle, Boli,.. le score est toujours vierge à l’issu des prolongations. La séance des tirs au buts est défavorable aux olympiens qui s’inclinent sur le score de 5 buts à 3. Les larmes de Basile Boli sont encore dans toutes les mémoires.

1993 : L’OM de Tapie arrive enfin à décrocher l’Europe pour l’inauguration de la nouvelle Ligue des Champions

Lors de la saison 1992-1993, beaucoup de choses changent en Europe. La chute du mur de Berlin a permis l’arrivée dans la compétition européenne de nombreux pays issus de l’ex URSSS : Ukraine, Estonie, Lettonie, Lituanie et bien évidemment la nouvelle Russie.

Pour accueillir tous ces nouveaux entrants, l’UEFA change l’organisation de la CCC en introduisant une phase de groupes (2 poules de 4 équipes) : c’est ainsi que prend naissance la nouvelle Ligue des Champions.

Marseille prend la tête du Groupe A devant le Glasgow Rangers, lui-même suivi du FC Bruges et du CSKA Moscou.

Quant à lui, avec 5 victoires consécutives, le Milan AC termine en tête du Groupe B, devant l’IFK Göteborg, le FC Porto et le PSV Eindhoven.

La finale Milan AC – OM a lieu au stade Olympique de Munich. L’entraîneur est toujours Raymond Goethals et le capitaine n’est autre que Didier Deschamps. On retrouve également JPP, mais cette fois il est en face, les Rossoneri l’ayant débauché l’année précédente.

Les hommes à Bernard Tapie disputent leur 2ème finale, alors que les milanais postulent pour un 5éme trophée.

Le déroulement de ce match appartient à la grande histoire du foot français : une tête magistrale de Basile Boli à la 44ème permet aux phocéens de remporter le match sur le score de 1 à 0, et leur première coupe de la Ligue des Champions.

2004 : l’AS Monaco arrive en finale mais perd au profit du FC Porto de Mourinho

En 2004, Didier Deschamps a quitté la pelouse de l’OM pour rejoindre le banc et se retrouve aux commandes de l’AS Monaco qui nourrit de grandes ambitions européennes.

Oui, mais voilà, notre DD national se retrouve en finale face à un FC Porto, piloté par José Mourinho, un ‘Spécial One’ qui fait déjà parler de lui !

Le match a lieu à l’Arena AufSchalke de Gelsenkirchen. Grâce à un Deco exceptionnel et à la stratégie pertinente du ‘Special One’, les portugais s’impose en Allemagne sur un score indiscutable de 3 à 0.

Monaco ne prendra pas la relève de l’OM, au grand désespoir de Didier Deschamps qui en rêvait déjà.

Qui prendra le relais de l’OM pour remporter le prochain trophée de la Ligue des Champions? Grâce à son effectif pléthorique, le PSG est le club français qui semble le mieux armé pour prétendre au Graal suprême européen. Mais pour cela il faut ramener des résultats, matches après matches et les parisiens ne sont pas encore totalement convaincants.

Pour parier sur les prochains matches de clubs français en Ligue des Champions, reportez-vous à notre comparateur de cotes ci-après: Profitez des meilleurs offres bonus de opérateurs et cliquez sur les cotes en rouge (les meilleures) pour maximiser vos gains:

Quel site pour parier en direct et voir des vidéos en streaming?

Précurseur des paris en direct, l’opérateur Bwin dispose d’une offre inégalée de matchs en streaming vidéo que vous pouvez regarder gratuitement en multiplex. Ses cotes sont particulièrement performantes sur les paris de type ‘score exact’, ‘écarts de buts‘ ou encore ‘nombre total de buts marqués‘. Qui plus est, son bonus de bienvenue de 100€ en cash est devenu retirable: Bravo Bwin!

Visitez: Bwin.fr